• Ecrit d'élève Lundi 2

    Le musée :

     Lundi après-midi. Arrivée au musée vers 14 heures. Entrée puis attente, pour avoir les billets.

    Pour commencer, nous avons écouté l’histoire du musée, complétée par nos guides. 

    Ecrit d'élève Lundi 2

    Puis en montant l’escalier, nous avons vu la statue de Ferdinand de Bourbon, qui est en calcaire.

    Nous sommes ensuite arrivés dans une salle comportant plusieurs mosaïques, dont, un peu plus loin, la mosaïque d’Alexandre Le Grand. Sur le côté, nous avons pu voir sa reconstitution (suggérée).

    A notre grand regret, le Salon du Cadran Solaire s’est révélé fermé. Nous n’avons donc pas eu l’occasion de le voir (et de le présenter).

    Une autre déception : Doryphore, une statue, avait été prêtée à un musée, pour une exposition. N’étant pas dans la vitrine, nous n’avons pas pu la voir, mais avons eu droit à une courte présentation devant son emplacement habituel.

    Peu après, nous avons vu l’argenterie, exposée au centre d’une salle, qui contient 118 pièces. Tout autour, des amphores étaient exposées. Dans la salle suivante, nous pûmes apercevoir le vase bleu, vase qui a été fait d’une technique particulière : le verre cané.

    Nous avons aperçut des morceaux de murs, venant d’ancienne maisons de Naples. Les murs avait des tableaux, centrés et assez haut (1m 70), entourés de noir, ou de doré, suivant la position et la richesse de la famille. Une peinture couleur rouge était faite sur les 50 premiers centimètres (à partir du sol).

    Enfin, nous avons fini notre visite en voyant une statue d’Athéna (Athéna Niké), et une sculpture, Le Taureau Farnèse. Faite dans un unique bloc de marbre, elle a

    nécessitée nombre de tailleurs (hors-pairs), et représente le châtiment de Dircé. 

    Ecrit d'élève Lundi 2

    Enfin sortis du musée, visite qui avait tout de même durée 3 heures (environ), nous avons attendus le bus pour rentrer à l’hôtel.

     

    Ce que je n’ai pas aimé dans cette visite, c’est que le guide (qui était là contre notre gré (merci M. Martin !)), n’a même pas laissé le temps à nos guides (élèves), de faire leurs exposés quand nous n’avions pas accès aux pièces (et salles). Rares sont ceux qui ont pu faire leurs exposés, et j’en suis déçue.

    Sinon, certaines pièces étaient très intéressantes, comme Le Taureau Farnèse, et d’autres non, comme les morceaux de murs.

     

    Lilia Boussard